L’action climatique et la transition énergétique : à l’horizon pour 2015

Introduction

L’an prochain, l’ensemble des pays participera à la Conférence Paris Climat afin de livrer un accord mondial sur le changement climatique. Lors de la COP 20 à Lima le mois dernier, les hauts dirigeants ont remis le « brouillon » de l’accord qui sera convenu d’ici 12 mois, et tous les pays, qu’ils soient riches ou pauvres, devront faire leur part pour faire accélérer la transition énergétique d’ici le milieu du siècle. Le Nouvel An a été marqué par plusieurs avancées dans le secteur d’énergie renouvelable au Royaume-Uni, en Allemagne et en Californie (aux États-Unis). Confirmée par plusieurs agences météorologiques, 2014 était l’année la plus chaude à date. Les impacts du changement climatique deviennent de plus en plus évidents, et les espoirs se tournent vers des personnalités influentes qui appellent pour l’action climatique. Ainsi, l’incertitude concernant le changement climatique ne sera plus une raison pour prendre du retard sur l’action en 2015.

Points clés

  • 2015 marquera une année importante pour le climat. À l’intérieur des 12 prochains mois, un accord mondial sera convenu à Paris afin de réduire les émissions des GES. Toutefois, les hauts dirigeants ne peuvent pas attendre jusqu’à Paris pour mettre en place de vraies solutions, et ils devront s’engager à livrer un plan de réduction des GES à travers leurs contributions nationales (INDCs). Les INDCs doivent être présentés d’ici mars 2015 par les gouvernements, et les négociations à Genève qui s’approchent constituent une occasion de mettre à l’avant une véritable stratégie qui en finit avec les énergies fossiles.
  • L’appui mondial pour les renouvelables est devenu plus évident que jamais, et la transition énergétique est en cours. Il y a quelques mois, la Chine et les États-Unis se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz atmosphérique. Depuis l’annonce de cette collaboration importante, le Nouvel An a aussi été marqué par plusieurs avancées, notamment dans le secteur d’énergie renouvelable au Royaume-Uni, en Allemagne et en Californie (aux États-Unis). Des événements extrêmes tels que le typhon Hagupit, des rapports scientifiques et des mobilisations populaires marquent tous l’urgence à agir rapidement. Malgré tout, la volonté politique devra ainsi se traduire en actions concrètes par tous les pays — surtout les plus riches — et ils devront sûrement apporter plus.
  • L’importance des enjeux pour le présent et l’avenir est désormais claire pour tous.  2014 était bien l’année la plus chaude à date. La Californie a subi sa pire période de sécheresse depuis 1,200 années, et l’Australie demeure confrontée à de graves incendies, l’une des conséquences engendrées par la chaleur extrême.  Ces impacts signalent l’urgence à agir pour le climat et l’importance de soutenir un engagement favorable à la transition énergétique d’ici décembre 2015 à Paris.

Documentation

Actualités

Rapports et liens utiles

Vidéo

Images

Plus de tweets

  • MT @WWF_Climat Augmentation de 1.2% des émissions de CO2 dues à combustion d’énergie en 2012 monde. Quels engagements #Paris1015 ?